Trop occupées, trop préoccupées, on est si souvent dans nos pensées. Dans cet article, j’explique comment s’ancrer dans l’instant présent afin de mieux profiter de la vie.

À partir de Sydney, c’était la dernière ligne droite. Je voulais à tout pris savourer chaque instant de cette dernière partie du voyage et ne passer à côté de rien. M’ancrer toujours plus dans l’instant présent m’a permis de profiter encore mieux.

J’ai donc expérimenté mes techniques d’ancrage favorites.

J’ai découvert tout cela naturellement durant le road trip et je voulais partager cela avec vous. Car si vous l’appliquez au quotidien, vous ancrer changera beaucoup de choses dans votre vie.

S’ancrer : qu’est-ce que ça signifie ?

S’ancrer est une technique est très souvent pratiqué en sophrologie, en yoga, en méditation. Il s’agit de trouver une posture stable, que ce soit assis ou debout, dans laquelle vous vous sentez bien ancrés, bien enracinés sur vos pieds (ou autres points de contact sur une chaise/sol).

Être ancré, c’est être connecté à la terre, sortir de ses pensées pour revenir pleinement à la réalité. Sentir son corps et l’environnement autour de nous. Plus aucune angoisse, juste ce que nos 5 sens peuvent resssentir. C’est habiter complètement votre corps et vivre pleinement l’instant.

Le corps et l’esprit étant étroitement liés, la stabilité corporelle entraîne une stabilité mentale.

Activités qui favorisent l’ancrage

  • Les activités sportives
  • Les amis, l’amour, le rire
  • Les activités de méditation,
  • Les activités artistiques et corporelles : musique, danse, yoga, Taï chi, Qi qong…
  • Toute activité qui prend soin du corps : massage, relaxation, étirements, cuisine saine…
  • Mais aussi et surtout tout ce qui permet un contact avec la nature : balade en forêt, à la campagne, en montagne, jardinage, se baigner dans la mer, en rivière…

Petit exercice que vous pouvez pratiquer tout de suite

C’est l’exercice que je pratiquais à chaque moment où l’on observait la mer ou la nature environnante.

Assise ou debout, c’est comme vous préférez. Fermez les yeux. Prenez plusieurs grandes respirations lentes et profondes. Concentrez-vous sur vos pieds/vos fesses qui touchent le sol et sentez que le sol/la chaise vous soutient. Imaginez des racines qui partent dans tous les sens sous vos pieds. Ouvrez les yeux et continuez de vous concentrer sur cette sensation.

Dites-moi en commentaire si vous pratiquez ce type d’exercice et comment vous le vivez ! Je vous laisse découvrir les derniers instants de notre road trip d’un an en Australie.